Taxidermie

La conception du métier de taxidermiste selon André Minet

« Une taxidermie bien exécutée est une opération ayant pour but de donner une deuxième vie à un animal. Cette taxidermie sera considérée comme réussie si l’animal donne l’impression d’être vivant au premier regard, comme si il était en arrêt sur image et qu’il allait bouger… Pour cela l’anatomie doit être exacte et l’attitude paraître la plus naturelle possible… »

Taxidermie-1

Pour en arriver à un résultat proche de la réalité, les étapes sont les suivantes :

  • Dépouillage
    Le dépouillage consiste à retirer délicatement la peau de l’animal. Toutes les parties de la peau doivent être gardées, la mâchoire et le trophée de l’animal sont la plupart du temps conservées solidairement avec la peau.
  • Tannage
    L’objectif du tannage est à la fois d’assouplir la peau en vue du montage et de la protéger chimiquement, en la rendant imputrescible, ce qui permet de lutter efficacement contre les agressions d’agents biologiques qui pourraient s’en nourrir.
  • Confection du mannequin
    La confection du mannequin (squelette) permet de reconstituer la forme générale de l’animal dans une posture donnée. La plupart du temps, les matières synthétiques comme les mousses de polyuréthane ou les résines sur structure en métal ou en bois, permettent de couvrir une large gamme d’animaux et de postures.
  • Montage / mise en place
    Avec délicatesse, la peau est enfilée sur le mannequin.
  • Finitions
    L’animal est prêt. Quelques petites retouches (pigmentation) sur le pelage ou sur le duvet, ainsi que sur les parties non couvertes (yeux, naseaux, groin, etc…)

L’animal prend alors vie !

Taxidermie-2